Léon de B - Paris 19 - Rosa Parks

01 85 15 27 35 Rezervovat stůl Delivery
Newsletter
 

Léon de B - Paris 19 - Rosa Parks

Tisk

Tisk

  • MAIS QU’EST-CE QU’UN BRUNCH BELGE A LA LEON ?

    Il y a des vrais dimanche (rares en ce qui me concerne) où tu assumes le lever tard, partages un brunch gargantuesque et finalises en beauté par un film génial. C’est à peu près la description de mon week-end dernier, avec en gourmandise, le brunch de Léon de B. Paris, l’enseigne laboratoire urbain de Léon de Bruxelles.

    Il y a deux restos Léon de B. en France: l’un à Lyon, l’autre à Paris, dans le 19ème, au cœur du nouveau quartier Rosa Parks. A Paris, ce sont les immenses baies vitrées du 183 Boulevard Mac Donald qui nous accueille à peine réveillés à 11h30. Autant te dire qu’à cette heure, nous sommes les lève-tôt de l’affaire. Le resto nous ouvre ses très grands bras (ils sont adorables), dans un univers colorés, pimpant, jeune mais néanmoins ultra confortable: les petits fauteuils en feutre et les banquettes en moleskine acidulée sont les bienvenus pour se réveiller en douceur.

    MAIS QU’EST-CE QU’UN BRUNCH BELGE A LA LEON?

    Tout d’abord, ce sont DEUX REPAS en un, puisque c’est un petit déjeuner classique suivi d’un repas « moules-frites ». Seulement, Léon de B. a pensé aux frileux et a enrichi sa carte d’un fish-and-frites et d’un burger maroilles frites. Car ici, on peut être définitivement « moulimique », belgeobritish ou belgeoricain, tu seras toujours sustenté avec plaisir.

    C’est aussi la FRITE! car ici tout est fait dans les règles de l’art. Léon de B. se permet la frite en deux cuissons, au blanc de bœuf (la graisse de bœuf dans la pure tradition belge) et avec repos obligatoire de 2 heures avant dorure finale. Cela change beaucoup de choses, conférant au petit bâton de 1 cm de section, et de 5 à 8 cm de longueur, légèreté, digestibilité et croustillant intense, d’autant qu’on part d’une « frite sauvage », à savoir d’une binje brute (on épluche donc chez Léon de B.).

    Přečíst článek

  • Untitled Magazine: Léon de B revisite la restauration belge

    Léon de B vous invite à redécouvrir la cuisine belge avec leur nouveau restaurant convivial et moderne.

    La firme Léon de Bruxelles a créé son nouveau concept de restauration snacking qui promet de rafraîchir la restauration belge. Ouvert depuis le début de l’année dans le 19e arrondissement de Paris, le restaurant affiche souvent complet plusieurs midis et soirs de la semaine.

    Au menu : de traditionnels plats belges comme les moules/frites ou salades, burgers et Fish & Frites composés de produits frais, spécialement conçus pour le restaurant. Chaque plat est revisité façon Léon de B : cheeseburger au maroille, frites à l’huile de boeuf à accompagner de sel aux épices variées. Le dessert que nous avons retenu est la fameuse île flottante maison dont la taille satisfera grandement les plus gourmands.

    Chez Léon de B, on mange bien et on est bien. Le personnel met même à votre disposition des chargeurs de téléphone portables mobiles, et vous servent de la liqueur de bière pour la digestion en fin de repas, par pur souci de confort pour ses clients.

    Přečíst článek

  • BRUNCH CHEZ LÉON DE B par Paris Pêle-Mêle

    Léon de Bruxelles, on le connaît, mais avez-vous déjà rencontré son cousin Léon de B. ? L’enseigne a en effet lancé un nouveau concept pensé plus jeune, plus urbain, pour conquérir les coeurs de ville. À Paris, Léon de B. a ouvert récemment à Rosa Parks, dans le 19ème. On m’a proposé de tester leur formule brunch, que je vous présente ici.

    Je ne sais pas si vous êtes déjà allés visiter ce nouveau quartier, Rosa Parks, qui s’est développé autour de la gare du même nom. On y trouve de grands magasins comme Boulanger ou Aubert, et des enseignes de restauration. L’ensemble est agréable, tout en plein air avec de l’espace et de beaux volumes, et un esprit industriel qui fait un peu penser à certains quartiers de Londres.

    Přečíst článek

  • Sortir à Paris : Leon de B., un brunch gourmand à tester !

    Léon de B., c’est le petit frère de Léon de Bruxelles, installé pour sa première adresse dans le jeune quartier de Rosa Parks. A la carte, des moules et des gaufres, mais pas que... des burgers , fish and chips, et des pièces de boucher attendent les amateurs de bonnes tables. Et le dimanche, on profite d’un moment hors du temps pour un savoureux brunch de qualité vraiment pas cher !

    Situé boulevard MacDonald, face au square Claude Bernard, Léon de B. est une adresse plaisante par son cadre chaleureux, sa salle grande et lumineuse, et par sa carte très appétissante. Si vous connaissez déjà Léon de Bruxelles, Léon de B. se veut un peu plus frais, laissant les moules à la carte mais partant à l’aventure hors cuisine d’inspiration belge, avec non pas une mais trois formules brunch, le brunch belge, le brunch américain ou le brunch british, à comprendre un choix entre une cocotte de moules, un Fish & Frites gourmand à souhait ou de délicieux Burgers (viande ou poisson au choix).

    La (difficile) commande du plat passée, on peut se réveiller avec un plateau petit déjeuner composé d’une boisson chaude, d’un jus de fruit pressé minute, d’une demi-baguette et de mini-viennoiseries; si le plateau semble sommaire, on est comme des enfants avec les pots de confiture et de pâtes à tartiner qui ornent chaque table !

    Nos ventres rassasiés et nos esprits calmés, on prend le temps de discuter sur une vue dégagée sur un parc, avant de prendre un dessert plutôt sain, une part d’ananas, sauf si on craque pour une gaufre à la chantilly !

    L’expérience est top pour les familles avec enfants, car les produits sont simples et adaptés, et les plus gourmands sont ravis du rapport qualité/prix.

    Přečíst článek

  • Frigo & Co - Ou fêter la journée internationale de la frite belge

    Chez Léon de B
    Léon de Bruxelles s’est lancé sur le marché du bistro chic et détente avec « Leon de B ». Au fil des années l’enseigne s’est très nettement améliorée, et leurs frites sont parfaitement à la hauteur, avec un petit sel maison en plus pour relever le goût. Et même si la carte est désormais bien plus étoffée, ça reste l’endroit parfait pour se faire un moules/frites réussi.

    Přečíst článek

  • Léon de B, le nouveau concept de snacking ultra-frais à Paris !


    Léon de B, le nouveau concept de snacking ultra-frais à Paris !
    16 mai 2016

    Depuis que j’ai repris le sport, j’ai l’impression qu’une conspiration est à ma porte pour ne me laisser aucun moment de répit et encore moins le temps de faire mes squats et mon cours de Jumping. Je cours tout Paris pour des entretiens d’embauche et j’essaye de me mettre à jour sur les tableaux croisés dynamique sur excel… Heureusement certains soirs c’est repos ou presque lorsque je teste de nouvelles adresses pour le blog, alors hop aujourd’hui je vous embarque avec moi pour découvrir le nouveau concept Léon de B à Paris !
    Joue-là comme un belge

    Impossible de passer à côté, nous connaissons tous les rayures vertes et blanches de l’enseigne la plus belge de France : Léon de Bruxelles avec ses traditionnelles Moules-Frites des familles. Et bah figurez-vous que je ne vais absolument pas vous parler de ça, parce que sinon ça serait beaucoup trop facile. Non à la place je prends mon plus beau clavier et vous parle du nouveau dans la famille Belge : Léon de B, le petit frère super stylé qui a fait ses études à l’étranger et reviens avec un swag de velours poser ses valises en France sans pour autant oublier la famille (si si).

    Fini les tabliers verts, la déco en bois et l’esprit Brasserie, Léon de B c’est tout nouveau et tout frais, après une première ouverture à Lyon il y a deux ans, la formule snacking ultra-frais est finalement prête pour débarquer à Paris dans le tout nouveau spot en effervescence du 19e : le boulevard Macdonald. Pile en face de l’UGC Ciné Cité et du premier magasin Leclerc à Paris depuis 25 ans, retrouvez désormais la terrasse la plus hype du quartier.

    Un style épuré et branché
    de la Scandinavie en passant par Brooklyn

    Dans un esprit loft new-yorkais ultra tendance et une déco épurée et scandinave, Léon de B veut séduire une cible plus urbaine et plus jeune, c’est aéré, c’est adapté à la superficie parisienne et c’est également décoré avec soin et humour par la dessinatrice Claire Faÿ dont on retrouve des dessins sur l’ensemble des murs du concept.Pas difficile de s’imaginer tranquille en terrasse à déguster les bières belges de la maison en pression en picorant les planches de terrine, rillettes de maquereaux où de saucisse sèche à partager.

    Léon de B se veut ouvert et surtout transparent : trois fenêtres donnent d’ailleurs vue sur les cuisines. Parce que comme le dit Laurent Gillard, le grand patron de Léon, « On a rien à cacher chez Léon! » et c’est vrai, j’ai même eu la chance de visiter les cuisines : tout est beau, et bien organisé, on pourrait presque croire que c’est presque trop simple pour une cuisine parisienne, mais un oeil sur le menu, on comprend mieux : Léon de B c’est aussi une carte courte qui mise sur l’ultra-fraîcheur des produits.
    Des frites fraîches préparées à la minute
    plutôt deux fois qu’une

    Et pour la fraîcheur des produits, ils rigolent pas trop chez Léon de B : les moules sont pêchées, sélectionnées et goutées (par toute l’équipe dirigeante à 10h du mat’ ahaha) 48 h avant qu’elles ne soient dans notre assiette. Léon ne travaille qu’avec des fournisseurs de qualité (familiaux ou de Rungis) et c’est pareil pour les pommes de terre !
    De la famille des Bintje, parfaites pour les frites, elles sont un peu le diamant amidonné de cette nouvelle adresse, cuites en deux fois dans du gras de boeuf : la première fois 1 à 2 heures avant l’heure du rush et la seconde fois à la minute pour garantir des frites chaudes mais également cuites à la perfection : croustillantes et moelleuses à l’intérieur (la double cuisson, une technique bien connue des amateurs de boulettes de viandes).

    Pour ce qui est du gras de boeuf, je vous assure qu’on sent la différence et quelle différence, j’ai failli lécher l’assiette (après avoir nettoyé méticuleusement tous mes doigts) ! Surtout que Léon de B a son petit truc en plus (encore!) c’est son sel créé sur mesure pour l’adresse, un sel avec des notes d’agrumes <3

    Les frites fraîches !

    Gros coup de coeur pour le Fish & Frites, un morceau d’églefin sauvage (selon arrivage) avec une panure façon tempura, qui donne à ce plat ses lettres de noblesse. SRSLY le poisson est tendre et tellement léger que les Anglais vont en perdre leur Shakespeare, adieu le gras et le bide gonflé.
    On peut d’ailleurs retrouver le Fish dans le Burger Fish avec sauce tartare et bacon (ou sans), on s’est régalé (mais on regrette un peu le pain du burger, pas encore au top). Pour les Fishophobes il existe également un burger pur boeuf, une sélection viandes et également des salades dont la Veggie est une de mes favorites (tartines de fromages frais, radis, ciboulette, oignon rouge + salade) !

    Je sais même pas si j’ose pour parler des desserts… Gaufre, fondant au chocolat, île flamande et Ananas frais … Faut dire que je les ai tous gouté … la crème fraîche et la chantilly sont d’Isigny (encore des produits de qualité), je vais plutôt vous laisser les photos et vous laisser baver devant comme je l’ai fait en vrai.

    Léon de B, une jolie adresse disponible aussi sur Foodora et qui pour ma part va surement devenir sans aucun doute ma cantine cet été !

    Přečíst článek

  • Découverte: Leon de B le plus branché des fast good parisien

    Découverte: Leon de B le plus branché des fast good parisien
    Vous connaissez surement Léon de Bruxelles mais je pense que vous êtes peu nombreux à connaitre Leon de B. Pour l'instant il n'existe qu'un seul restaurant Leon de B en France, à Lyon. Le second ouvrira ses portes au public demain à Paris! Je l'ai découvert pour vous en avant première.

    Comme vous le voyez c'est très différent de ce que l'on connaissait. Le restaurant situé dans le 19e arrondissement est très chouette. On s'y sent bien! J'ai de suite adoré l'ambiance jeune et design du lieu. Ces larges baies vitrées façon atelier d'artiste, ces dessins signés Claire Faÿ célèbre pour ses cahiers. Et oui ce sont bien des marmites, les célèbres marmites de Léon qui font office de plafonniers!

    Et côté cuisine?
    J'ai pu voir le chef à l'oeuvre aux fourneaux. J'en ai profité pour apprendre quelques astuces sur la cuisson des frites. Je ne suis pas certaine malgré tout qu'elles seront aussi bonnes que celles que j'ai dévoré hier soir! Elles sont cuites deux fois (et non une fois ^^) dans la graisse de bœuf à deux températures différentes. Le résultat est délicieux!

    J'ai aussi appris que le poisson utilisé était frais et sauvage. Pour un fish and frites encore plus savoureux! D'ailleurs tout est frais des moules aux frites!

    En salle j'ai découvert des chaises hautes et on m'a confirmé que les plus jeunes étaient les bienvenus. Allées larges pour passage aisé des poussettes. Larges tablées avec banquettes pour familles nombreuses. Table à langer dans les commodités! Menu enfant avec plusieurs choix possibles pour satisfaire même les plus difficiles enfants à seulement 7 euros! Tout y est les amis, ce restaurant est Kid Friendly!

    Et sinon c'était bon?
    Très très bon! Mention spéciale aux moules au roquefort que je vous recommande. N'oubliez pas d'essayer le Fish and Frites qui vaut vraiment le détour! Meilleur que celui mangé à Londres je vous le garanti!
    N'oubliez pas de saler votre plat avec le sel spécial Leon de B. Un mélange savoureux de sel, de citron, de poivre et de baies roses!

    Vous aimez le vin, la bière et les bonnes pièces de boucher? Vous serrez aussi servis!

    Vous habitez trop loin? Vous n'avez pas envie de sortir? sachez que Leon de B c'est aussi en livraison à la maison ou au bureau! Il suffit de vous connecter à Foodora et à vous l'ambiance baraque à frite au chaud sous votre couette!
    Je vous le conseille car les moules sont livrées dans des cocottes en plastique micro ondable super mignonnes! Elles sont bien entendu réutilisables.

    Léon de B c'est au 183 boulevard Macdonald Paris 19e.

    Přečíst článek

  • Léon à la conquête des jeunes urbains avec Léon de B.

    Ainsi, Baschung chantait dans Gaby : « Alors à quoi ça sert la frite si t’as pas les moules ? », cela, les restaurants Léon l’ont bien compris depuis 1893 en Belgique et un peu moins de 100 ans plus tard en France. Depuis 1989, Léon est un rendez-vous familial où l’on sait que l’on mangera de bonnes moules fraîches, non congelées. Maintenant, qui dit « restaurant familial » dans l’imaginaire collectif, oublie peut-être un public, les jeunes urbains de 20-35 ans qui eux vont se tourner vers les food-truks, burger et autres façons de consommer bon et rapidement. Pour cela Léon de Bruxelles crée une nouvelle marque, Léon de B.

    La chaîne de restaurants Léon (77 lieux en France) règne en maître absolu sur le célèbre moules/frites. Ce sont six millions de clients par an et 8 tonnes de moules consommées par an.

    Léon de B. c’est avant tout une déco « jeune », les fameuses briques visibles genre loft new-yorkais avec un petit côté dinner. C’est orange, vert, un mélange de bois et d’acier totalement dans l’air du temps. Installé juste à côté de la nouvelle station de RER parisien Rosa Parks et de son nouveau quartier qui mélange habitations, bureaux et autre centre commercial, Léon de B. est le second restaurant de ce genre pour la société qui a déjà ouvert, un premier à Lyon et qui selon la direction a eu des retours « très positifs ».

    Il est étonnant de voir que les nouvelles marques de restauration rapide, comme peut l’être Big Fernand, par exemple, cherchent dans leur décoration à donner un aspect ancien, traditionnel, comme s’ils avaient toujours été là alors qu’ici nous avons, avec Léon de B. le parfait exemple d’une marque présente depuis 27 ans sur le territoire qui cherche à séduire le même public avec, sensiblement, les mêmes codes pour qu’elles puissent jouer dans la même cour.

    Il fallait rajeunir la marque, c’est un fait. Aujourd’hui, Léon de B. se veut être un lieu à la fois où l’on vient s’installer pour un vrai repas, mais également un moment afterwork, avant de rentrer chez soi, pour boire, debout, avec quelques collègues, une bière (Belge ou Française), une vraie bière travaillée avec soins pour la chaîne, mais également, la petite Parisienne qui commence à se faire un nom, la Gallia. En accompagnement de cette bière, une planche de cochonnaille, saucisson et pâté, d’un producteur ardennais, et même quelques petites tartines végétariennes, fromage frais, radis… L’air du temps, on vous dit, quoi…

    L’air du temps, c’est également la fraîcheur et la provenance des produits. C’est là dessus, désormais, que la marque veut tourner sa nouvelle communication. Ainsi, si Gabin disait qu’un bon film, c’était avant tout « une bonne histoire, une bonne histoire, une bonne histoire… », Léon joue la carte nature en affirmant haut et fort que, dans la chaîne et surtout dans ses nouvelles marques, c’est « du frais, du frais et du frais ! ».

    Les moules fraîches ont été péchées 48 h avant qu’elles ne soient dans l’assiette du consommateur, les pommes de terre pour les frites arrivent dans les restaurants déjà épluchés, les cuisiniers sur place font le reste en n’oubliant pas de bien les cuire en deux fois à 20 minutes minimum d’intervalle dans du gras de bœuf (recette belge, bien entendu !) le Fish & Frites, façon tempura, est de l’églefin (jusqu’à épuisement des stocks) grâce à un arrivage de poissons frais régulier, la crème fraîche est d’Isigny (Laurent Gillard, le grand patron y tient !) et pas d’ailleurs. Quant aux viandes, elles sont presque toutes d’origine française…

    Le tout est bon et frais, l’ambiance y est agréable, les murs sont envahis de jeux de mots « Bande de Moules », « J’ai la grosse patate ! » et même si l’on a l’impression parfois de faire partie d’un décor, très très très étudié pour plaire aux clients cibles, on s’y sent plutôt bien. Pour le moment, les débuts de ce nouveau Léon de B. sont plutôt positifs.

    C’est à la fois une confirmation et un nouveau départ pour la chaîne de restaurant qui joue sur un autre terrain que son habituelle zone de confort familiale. On est impatient de voir la suite et, en attendant, on garde la frite !

    Mots-clés : moules frites Leon - snaking bière restaurant - ouverture restaurant Léon

    Přečíst článek

  • Un concept de snacking avec de vrais produits frais de chez frais

    Přečíst článek

  • Ouverture du premier « Léon de B » parisien

    Même si vous ne connaissez pas l’enseigne, vous comprendrez rapidement que « Léon de B » est une déclinaison du fameux Léon de Bruxelles qui officie en France depuis 1989. Après une première ouverture servant de test à Lyon voici deux ans, c’est donc à Paris que la chaîne de restauration spécialisée dans les « moules/frites » ouvre son deuxième « Léon de B« . Mais de quoi s’agit-il exactement?

    Alors que nous connaissons tous les grandes maisons au toit vert de la maison mère, ces nouveaux établissements sont plus discrets et fait pour être intégrés dans le paysage urbain. Le lieu prend plutôt des allures de bistro moderne, mettant en avant de grandes vitres, une vue ouverte sur la cuisine, un coin bar, des couleurs fraiches, des petites tables carrées… On se rapproche de l’univers d’un Starbucks ou de HD Diner dans la disposition et la modernité des lieux. A n’en pas douter, on est loin des Léon de Bruxelles classiques.

    La carte reprend des incontournables, avec bien sûr les moules/frites disponibles ici en demie-cocotte cocotte individuelle (pour un prix allant ainsi de 10€90 à 16€90). Pour accompagner les frites, un sel spécial mêlant agrume et épices a été développé. La viande trouve sa place avec un tartare de bœuf ou une pièce de bœuf (300g), sans oublier le burger devant figurer aujourd’hui sur toutes les cartes. On s’arrêtera plus particulièrement sur le Fish & Chips d’aiglefin, dont la panure sait rester très légère, permettant de mettre le goût du poisson en avant.

    Autre spécificité de Léon de B, le « 5 à 7 ». De 17h à 19h, une bière pression 33cl achetée(*) (à partir de 4€50) permet de bénéficier d’une deuxième bière gratuite à la suite, et une planche apéro pour deux est disponible à partir de 6€50. Un bon rapport qualité/prix pour Paris !

    Léon de B modernise donc l’image de Léon de Bruxelles, et permet à l’enseigne de s’adapter pleinement au centre ville d’aujourd’hui. Le concept est réussi, aussi bien dans l’assiette que dans le décor, qui sait être frais et épuré. La première adresse parisienne est un peu excentrée dans un quartier en plein développement, mais on espère retrouver de nouveaux établissements plus au cœur de Paris. Cela changera des bars à burger, certes souvent bons, mais dont le marché arrive déjà à saturation.

    Informations pratiques :
    -Ouverture le jeudi 12 mais 2016
    -adresse : 183 boulevard Mac Donald – 75019 Paris
    -site : http://www.leondeb-paris.com/

    Přečíst článek